Optimiser les sites Web pour les gauchers.

Share

Ils représentent 10% de la population mondiale…

Et subissent un monde qui leur est défavorable.

Ce sont… les gauchers !


Alors, certes, dans un monde de droitiers, ils arrivent à s’adapter, mais pas dans tous les domaines.
Certains font des efforts pour cette minorité si desservie, par exemple, en musique :

« Quand j’ai commencé la guitare, je n’avais pas le choix, il n’y avait que des modèles pour droitiers. Alors j’en ai acheté une et je me suis débrouillé. Et puis, quelques marques de guitares ont commencé à proposer des modèles pour gaucher. J’en ai acheté, mais comme je jouais comme un droitier, j’ai dû monter des cordes pour gaucher. »(Jimmy H., guitariste).

Dans le domaine de l’automobile également, certains fabricants se tournent vers une clientèle exclusivement gauchère, comme Vauxhall, qui ne produit donc que des modèles avec le volant à droite. Le marché est plus limité (essentiellement en Grande-Bretagne et Australie), mais les clients sont fidèles.

« Un jour, on m’a proposé d’essayer une Formule 1 pour gauchers » raconte Jean A., pilote émérite, expert en sortie de route sur graviers, « ça m’a totalement dérouté, j’ai fini dernier. »

Même dans le domaine de la restauration, les gauchers sont parfois brimés et se sentent bien démunis.

« Mon premier jour dans une grande chaîne de fast-food représentée par la lettre M, impossible pour moi de faire cuire les frites : ce sont des friteuses pour droitiers. J’ai dû suivre une formation supplémentaire pour apprendre à m’en servir » se souvient Ray K., manager d’un restaurant.

Il n’y a que dans les établissements haut de gamme qu’on trouve désormais du matériel courant pour gauchers : poêles, casseroles, fait-touts et autres spatules sont désormais spécifiquement étudiés pour les gauchers.

« Ca a été un grand moment, lorsqu’enfin nous avons reçus nos ustensiles pour gauchers », rappelle Paul B., chef étoilé « j’ai pu cuisiner 10 fois plus vite, 10 fois mieux et servir bien plus de clients ! Et ça m’a valu ma 2ème étoile ! »

Mais sur le Web, force est de constater que rien n’a été pensé ou étudié pour les gauchers.
Jusqu’à aujourd’hui, où une étude réalisée par l’ISGW* a été rendue publique.
Ils dévoilent notamment leurs recommandations pour optimiser un site pour les gauchers en utilisant les techniques actuelles du responsive webdesign, une simple feuille CSS suffisant à modifier la structure d’un site pour le rendre mieux adapté aux gauchers.
Les résultats de l’étude :

  • 54% des gauchers cliquent sur le changement de langue traditionnellement situé à droite, au lieu du logo, qui permettrait de revenir à la page d’accueil, ce qui leur fait perdre environ 3 secondes par clic, soit 5780 heures/an pour l’ensemble des gauchers.
  • 73% des gauchers n’arrivent pas à cliquer sur les bannières de publicités situées à gauche, ce qui engendre une perte de gains pour les publicités de l’ordre de 28% en moyenne. Les gauchers cliquant donc environ 3 fois plus que les droitiers, du fait de la disposition des éléments d’un site Web, le manque à gagner s’élève à environ 500 millions d’€ à l’échelle mondiale.
  • 34% des internautes gauchers étant plutôt impulsifs, leur incapacité à cliquer les énerve au point qu’ils tapent fréquemment sur leur clavier ou leur souris, ce qui, outre les blessures qui en résultent (7% d’entre eux finissent aux urgences), entraîne un surcoût en matière de périphériques informatiques, puisqu’il faut remplacer le matériel endommagé, soit environ 100 €/an/gaucher.
  • Enfin, 3% des gauchers développent des pathologies diverses liées à la prédominance du modèle droitier, dont des tendinites au poignet gauche (pour les utilisateurs de souris/clavier droitiers).
Statistiques sur le Web vu par les gauchers.

Le Web et les gauchers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Au final, l’ISGW conseille donc, pour les versions gauchères des sites Web, de :
- placer le logo à droite et non à gauche.
- inverser les menus situés à gauche.
- passer les bannières publicitaires à droite ou en format horizontal centré.
- inverser les photos de droitiers.
- inverser les fonctions des boutons de la souris.
- renommer le « clic droit » en « clic gauche ».
- et surtout, utiliser le HTML5G et les CSS3G, langages Web spécialement développés pour permettre la mise en place d’une version gaucher d’un site classique.


Note : * ISGW = Institut pour la Sauvegarde des Gauchers sur le Web

Share

Une réflexion au sujet de « Optimiser les sites Web pour les gauchers. »

  1. Ping : Poissons d'avril Geek 2013 - Agenda Du Geek : Le blog

Laisser un commentaire